spot_img
spot_img

Matchs Niger # Burkina et Burkina # Algérie : « C’est l’opportunité pour les jeunes à jamais de montrer qu’ils sont capables », Kamou Malo

Les Etalons du Burkina se préparent à Marrakech, au Maroc en vue de disputer leurs deux premiers matchs contre le Niger et l’Algérie comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2022. A l’issue de l’entrainement du 31 août dernier, le sélectionneur national, Kamou Malo, s’est livré sur les adversaires du Burkina, l’état de forme physique des joueurs et l’intégration des jeunes joueurs qui, dit-il, doivent « saisir leur chance et  montrer aux yeux de l’opinion qu’ils sont capables ».

                                                         La concentration demeure le maitre-mot

Les Etalons du Burkina ne vont pas aux éliminatoires de la Coupe du monde 2022 en victimes résignées. Au contraire, a laissé entendre le coach Kamou Malo, les Etalons vont vendre chèrement leurs peaux. Et pas question de brûler les étapes, le match le plus important demeure celui face au Niger, selon l’entraineur burkinabè. « Le match le plus important, c’est le Niger. Je ne me projette pas sur le deuxième match. C’est le match qui va poser les jalons de notre futur ».

                            Les gardiens de but lors de la séance avec Sa Brama Traoré (en vert)

Le Niger, un adversaire que l’encadrement technique suit de près, aux dires du sélectionneur. « Nous connaissons le Niger. Depuis un moment, nous essayons d’éplucher leurs vidéos. Ils étaient en préparation depuis de longues dates. On sait que c’est une équipe qui est constituée de nombreux joueurs qui évoluent dans les championnats africains. Toute chose qui leur a permis de faire un regroupement avant terme, tout le contraire de nous », a-t-il confié.

Tous les joueurs présents

Pour ces deux matchs, Kamou Malo pourra compter sur la totalité de son effectif. Et cette nouvelle le ravit : « Ce matin nous avons pu boucler la totalité de notre effectif. Le dernier joueur est arrivé aujourd’hui aux environs (le 31 août, dlr) ». Il a également loué l’ambiance qui prévaut au sein du groupe et la qualité des entrainements.  « Nous nous préparons dans une très bonne ambiance. On a constaté moins de déchets techniques chez les uns et les autres. J’ai discuté avec le préparateur physique qui fait un constat favorable sur le niveau physique des joueurs. La plupart était déjà en préparation très avancée, d’autres étaient en compétition en deux ou trois matchs », s’est réjoui le coach.

                                                           L’ambiance au sein du groupe est bonne

Si l’entraineur reconnaît que Bertrand Traoré et Edmond Tapsoba (blessés) auraient apporté une plus-value à l’équipe, il considère cependant que les joueurs convoqués ont du répondant. « Je suis un compétiteur. On a pu regrouper 27 Burkinabè capables de défendre ces couleurs. Il aurait été intéressant d’avoir Bertrand Traoré et Edmond Tapsoba puisqu’ils apportent de la plus-value à notre équipe mais cela ne veut pas dire que les jeunes que nous avons convoqués manquent d’arguments. Je suis conscient et confiant que ces garçons vont vendre chèrement leur peau », a-t-il fait savoir. Mieux, il pense que c’est l’occasion pour les jeunes de saisir leur chance. « C’est l’opportunité pour les jeunes à jamais de saisir leur chance et de montrer aux yeux de l’opinion qu’ils sont capables et qu’ils méritent d’être à la lumière », a-t-il dit. A priori, l’on devrait voir beaucoup de jeunes titulaires ou entrer en cours de jeu lors de ces deux matchs de qualification.

Par Shady COULIBALY (www.letalon.net)

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page