spot_img
spot_img

Retour de Fabrice Zango : liesse populaire à l’aéroport de Ouaga

Les représentants burkinabè aux Jeux olympiques Tokyo 2020 ont regagné le bercail ce dimanche 8 août 2021. Premier médaillé olympique de l’histoire du Burkina Faso, Hugues Fabrice Zango a été accueilli en héros à l’aéroport international de Ouagadougou.

  A sa descente de l’avion, Hugues Fabrice Zango est accueilli par le ministre Nana et le maire Armand Béouindé

La médaille de bronze décrochée par Hugues Fabrice Zango au concours  de triple saut aux jeux olympiques de Tokyo a le goût de l’or.  La réaction que cette médaille a suscité au sein des populations  burkinabè en témoigne. De retour au bercail ce dimanche,  un chaleureux accueil lui a été réservé à l’aéroport international de Ouagadougou par les supporters des Etalons à travers l’UNSE, la famille et  connaissances de l’athlète. Des autorités administratives  dont le ministre des sports et le maire de la commune de Ouagadougou étaient également au rendez-vous. «Je suis vraiment très content de revenir ici à Ouagadougou après deux années d’absence pour bien me préparer pour les championnats du monde et  les jeux olympiques. Revenir déjà est une grande joie et en plus avec une médaille  pour partager avec vous,  l’effort de plusieurs personnes»,  confie Hugues Fabrice Zango.

           Hugues Fabrice Zango expliquant son exploit au ministre des Sports et des Loisirs, Dominique Nana

Pour l’athlète,  l’objectif était forcément l’or.  Mais les conditions dans lesquelles il a compéti était difficiles et inexplicables. «Depuis Doha j’ai pu faire un record de monde en salle et des records d’Afrique qui ont été améliorés au cours de ces deux dernières années. Cela me mettait en confiance pour les jeux olympiques,  mais il y a des choses qu’on ne comprends pas. Il y a des grandes équipes qui perdent contre des petites,  on ne peut pas toujours tout expliquer. Je pense que je suis tombé dans un trou à Tokyo.  C’était vraiment difficile.  Si je me fiais à ce que je ressens il était possible que j’abandonne», explique-t-il.

Une médaille historique

Les Pensées du triple sauteur burkinabè sont déjà tournée vers les Jeux olympiques de Paris en 2024 où il compte décrocher la médaille d’or.  «Le compteur est ouvert pour les autres jeux,  notamment ceux de Paris qui arrivent en 2024, où nous présenterons des athlètes plus performants. Cette fois-ci, j’irai viser l’or parce qu’il n’y aura plus d’excuse d’expérience ou de quoi que ce soit», dit-il. Pour le ministre des Sports et des Loisirs Dominique Nana,  cette victoire redonne le moral aux burkinabè pour la lutte contre le terrorisme.

               Les autorités sportives et municipales au salon d’honneur avec la délégation burkinabè @Maire Ouaga

«Cette victoire est une joie collective pour l’ensemble des 20 millions de Burkinabè. Surtout que ça se déroule à un moment où notre pays est frappé par le terrorisme. Les populations se sont réunis autour de la victoire de Zango, les gens sont sortis soudés par cette victoire.  C’est comme ça aussi que ça doit nous motiver pour lutter contre le terrorisme.  On doit se mettre ensemble pour pouvoir vaincre ce phénomène qui endeuille nos populations» a -t-il estimé.

L’UNSE a mobilisé ses membres pour offrir un accueil spécial à Zango

Une cérémonie d’hommage sera organisée dans les jours à venir pour magnifier la première médaille olympique du Burkina Faso.  Une façon d’encourager   le premier africain médaillé olympique en triple saut pour les compétitions à venir,  notamment les jeux olympiques d’été à  Paris en 2024.

Par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page