spot_img
spot_img

Violences contre les arbitres : « Il faut sanctionner les coupables comme il se doit et conformément à leurs actes », Jean-Baptiste Bassono, instructeur CAF/FIFA

L’instructeur d’arbitres de la Confédération africaine de football (CAF) et de la Fédération internationale de football association (FIFA), Jean-Baptiste Bassono, s’est prêté aux questions de Letalons.net. Dans cet entretien exclusif, il revient sur les lois ayant subi des modifications pour cette saison 2021-2022, notamment la loi du hors-jeu et celle de la faute de main. Il évoque également les violences physiques contre les arbitres et les solutions pour y remédier.

Letalon.net : Pour cette saison 2021-2022 quelles sont les lois qui ont subi des modifications ?

Jean-Baptiste Bassono : Comme j’aime à le dire, il n’y a pas de loi complète.  Toujours dans son application, on se rend compte à un certain moment qu’il y a des limites. Il y a des non-dits. Au niveau de l’IFAB, ils se réunissent, chaque mois de mars,  pour prendre en compte les nouvelles orientations afin de mieux spécifier certaines directives et certaines lois. Pour cette saison 2020-2021, les lois 1, 6, 7, 11 et 12 ont subi quelques petits changements. L’homme est ce qu’il est. Il est très difficile parfois d’accepter les changements. Mais, je souhaite que ces nouvelles dispositions apportent  beaucoup plus d’éclaircissements aux décisions et qu’elles soient beaucoup plus acceptées par les acteurs de ce football.

Letalon.net : Quelles sont les modifications apportées à la loi sur le hors-jeu ?

Jean-Baptiste Bassono : Pour la loi 11,  spécifiquement, c’est la question du bras qui a évolué. Etant donné qu’au niveau de la loi 12, il est dit qu’on ne peut pas marquer un but de la main,  il est demandé aux arbitres de ne pas prendre la main en compte comme partie du corps incriminée dans le positionnement sur le hors-jeu.

Letalon.net : Est-ce le but refusé à Cristiano Ronaldo lors du match Juventus # Udinese (2-2) qui a induit cette modification ?  

Jean-Baptiste Bassono : C’est possible. Comme je le disais tantôt au niveau de l’IFAB, les modifications interviennent sur des cas déjà vécus. On fait la collecte des situations. On analyse et on voit si cela nécessite une mise à jour. Je ne peux pas tout de suite dire que c’est l’un des cas mais c’est l’un des éléments qui s’inscrivent dans ce cas.

Letalon.net : Il y a également une loi qui a été revue en ce qui concerne la goal line technologie. De quoi s’agit-il ?

Jean-Baptiste Bassono : Effectivement au niveau de la loi 6, il est dit qu’au niveau de la goal-line technologie,  désormais avec la VAR, il est donné la possibilité aux assistants VAR d’envoyer l’alerte du but aux arbitres sur le terrain lorsque la goal line ne se déclenche pas.

Letalon.net : Quelles autres lois importantes ont subi des modifications ?

Jean-Baptiste Bassono : Il s’agit de la loi 12 qui est un fourre-tout au niveau des dispositifs du football, où on range tout ce qui est faute ou incorrection. C’est ainsi que la faute de main se range à ce niveau. Il y a une nouvelle disposition qui intervient par rapport à la situation de main surtout la main de l’attaquant. De par le passé, il était dit systématiquement que quand il y a main de l’attaquant, l’arbitre devait intervenir. Maintenant, il y a une précision qui a été apportée. Lorsque la main n’a pas pour effet immédiat de marquer un but, l’arbitre est appelé à être beaucoup plus regardant. On a aussi spécifié l’appellation main accidentelle. La main accidentelle, c’est lorsque la main s’inscrit dans le mouvement normal du corps. Quand c’est le corps qui amène la main et que le ballon vient taper, on suppose que cette main est accidentelle. On demande de plus en plus aux gens de ne plus prendre de décision. La loi dit qu’il ne faut pas siffler. Donc de plus en plus,  on demande aujourd’hui aux arbitres, lorsqu’il y a situation de main de pouvoir lire la position du corps avant de rattacher la position de la main.  Lorsque la main est plus proche du corps ça donne une disposition. Ce sont des orientations qui permettent de décider.

Letalon.net : Des arbitres burkinabè ont subi des violences physiques lors de la saison écoulée. Qu’est ce qui peut expliquer cela ? 

 Jean-Baptiste Bassono : Aucune situation de violence ne doit prévaloir dans ce sport.  Nous sommes dans un domaine de sport et il n’y a pas de raison que la violence intervienne. La violence n’a pas sa place. Malheureusement,  nous avons vécu effectivement des situations l’année passée qui sont assez déplorables. Mais la plupart du temps,  c’est souvent lié à la méconnaissance même des lois parce que quand vous faite le découpage, vous regardez l’image de plus près,  vous vous rendez compte que souvent,  l’arbitre est pris à partie et de façon injuste.  Je reverse cela dans le domaine de la passion mais j’insiste pour dire que ce n’est pas normal que la violence intervienne dans un jeu.  Jusqu’à demain, je vais condamner cela et de façon énergique.

Letalon.net : Que faut-il faire selon vous ?

Jean-Baptiste Bassono : Nous sommes toujours en train de travailler dans le domaine de la sensibilisation. Il faut sensibiliser. Mais je pense qu’au-delà de la sensibilisation, il faut aller à des prises de sanctions radicales. Quand les coupables sont identifiés, il faut les sanctionner comme il se doit et conformément à leurs actes.

Letalon.net : Vous pensez qu’une rencontre de sensibilisation entre arbitres et supporters peut résoudre le problème ?

Jean-Baptiste Bassono : Oui. Nous pensons que tous les acteurs de ce football à tous les niveaux doivent être sensibilisés. Que ça soit au niveau des supporters, des entraîneurs, des joueurs et des dirigeants. Même au niveau des arbitres, il y a des recyclages qui se font. Les échanges sont importants quel que soit le niveau d’intervention de tout un chacun.

Entretien réalisé par Théophile Oliélé BAYALA (www.letalon.net)

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page