spot_img
spot_img

Tournoi des futurs jeunes talents du tennis : la FBT réussi son pari

Le tournoi des futurs jeunes talents de la Fédération burkinabè de tennis (FBT) s’est tenu du 6 au 10 avril 2021,  sur le court du stade du 4-Août à Ouagadougou. Le tournoi a connu son apothéose le samedi 10 avril dernier avec la finale opposant André Bessebro à Iréné Ouédraogo. Le premier-cité l’a emporté 9 jeux à 1.

Le match officiel de clôture du tournoi des futurs talents organisé par la Fédération burkinabè de tennis a tenu toutes ses promesses, le samedi 10 avril 2021, au stade du 4-Août. Ce match, en catégorie cadette, qui a opposé André Bessebro à Iréné Ouédraogo, a vu le premier prendre le dessus sur le second, 9 jeux à 1. C’est le 9e sacre du gamin chez les petites catégories.

Après sa victoire, André Bessebro du club Hôtel Lancanster a remercié le président de la Fédération burkinabè de tennis, Issouf Nacoulma, pour cette tribune qui permet aux jeunes joueurs de s’exprimer. Comme lui, plusieurs autres jeunes issus des catégories benjamine, minime, cadette et juniore ont participé à ce tournoi. Et de l’avis du président de la Fédération burkinabè de tennis, « ces jeunes ont le niveau pour aller affronter d’autres jeunes dans les compétitions internationales ».

                                 André Bessebro, vainqueur chez les cadets, a fait bonne impression

D’ailleurs, l’objectif de la fédération pour l’année 2021 est de préparer ces jeunes pour les compétitions internationales. Elle semble être sur la bonne voie, à en croire le président Issouf Nacoulma. « On a des entraineurs compétents et les entrainements deviennent de plus en plus réguliers. Les écoles de tennis marchent en plein temps. Aujourd’hui nous jouons trois fois par semaine avec trois heures par séance. Cela est déjà suffisant pour les catégories inférieures pour les compétitions », confie-t-il.

La marraine de l’édition, Awa Diarra, qui dit avoir assisté à une très belle finale, entend continuer l’aventure avec le président Issouf Nacoulma. « Nous avons assisté à une belle prestation. Nous souhaitons que le tournoi grandisse et que le tennis burkinabè aille de l’avant. Si on commence avec les enfants, cela veut dire que l’avenir est assuré. C’est une belle aventure que nous entendons continuer », assure-t-elle. Avec ses supérieurs, elle entend travailler à renforcer le club de tennis du CHU Tengandogo. Toute chose qui devrait ravir la Fédération burkinabè de tennis.

Par Shady COULIBALY (www.letalon.net)

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page