spot_img
spot_img

Présidence CAF : un compromis de la FIFA en faveur de Motsepe ?

Selon un article publié ce lundi soir par nos confrères de RFI, le président de Mamelodi Sundows, Patrice Motsepe serait en pole position pour devenir le prochain président de la Confédération africaine de football. « Diverses sources font état d’un arrangement trouvé par la Fifa pour répartir les hauts postes de direction de la CAF entre les candidats à la succession du Malgache Ahmad », écrit RFI.

En effet, selon le deal conclut à Rabat, l’homme d’affaires sudafricain serait porté à la tête de la CAF. Augustin Senghor deviendrait son premier vice-président et le Mauritanien Ahmed Yahya, 2e vice-président. Pour ce qui concerne l’Ivoirien Jacques Anouma, il aurait un poste de conseiller spécial du président. Ainsi, le deal se serait ficelé, selon le journal sénégalais Sud-Quotidien, à l’issue d’une rencontre tenue les 27 et 28 février à Rabat.

En effet, les trois candidats d’Afrique de l’Ouest, à savoir Anouma, Senghor et Yahya ont échangé avec deux émissaires de la FIFA, le Suédois Mattias Grafström (principal assistant du président de la Fifa) et le Congolais Véron Mosengo-Omba (directeur de la division Associations membres de la Fifa). Aussi auraient-ils trouvé cet accord, selon RFI.

Mais selon nos sources, Jacques Anouma aurait refusé de signer cet accord contrairement aux deux autres. L’Ivoirien serait prêt à aller jusqu’au bout. Car, il serait contre le fait que la CAF soit sous les ordres de la FIFA comme les pays africains l’ont été durant la colonisation.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page