spot_img
spot_img

Fonds national promotion sport et loisirs : Un guide pour le suivi des infrastructures sportives

Le Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL) a validé son guide de normes, le jeudi 21 avril 2022, au cours d’un atelier tenu à son siège, à Ouagadougou. Désormais, la structure a les outils nécessaires pour l’exécution, l’élaboration et le suivi des chantiers de constructions d’infrastructures sportives.

La mauvaise qualité des réalisations d’infrastructures sportives notamment des stades et des plateaux omnisports dans certaines localités ontsuscité une vague de colère et incompréhension dans le milieu du sport ces dernières années. « Au niveau du Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL), nous avons constaté que nous avions des difficultés dans l’élaboration du suivi des chantiers. L’exécution aussi était un problème parce que les entrepreneurs, les bureaux de contrôle et de suivi qui ont eu la chance d’avoir un marché au Fonds ont été butés à l’exécution parce qu’ils n’avaient pas de référence », a confié le directeur technique du FNPSL, Bakary Sidibé.

Le directeur technique du FNPSL, Bakary Sidibé

Ainsi dans l’optique d’inverser cette tendance, le Fonds national pour la promotion du sport et des loisirs (FNPSL) a décidé de se doter d’un guide comportant 17 normes afin de lui permettre de mieux assurer le suivi des chantiers futurs. « Les normes que nous avons acquises à travers l’ABNORM sont au nombre de 17. Elles vont permettre de mettre en place un système de qualité dans l’exécution, l’élaboration été le suivi des chantiers. Il faut dire qu’il y avait un vide juridique dans ce domaine au niveau de tous les responsables qui interviennent d’une manière ou d’une autre dans la réalisation des infrastructures sportives », a assuré Bakary Sidibé, directeur technique au FNPSL.

Et de rappeler que le processus ayant abouti à l’atelier de validation du 21 avril 2022 a démarré en 2017. La première étape a consisté à la mise en place un comité de rédaction desdites normes par l’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM). Passée cette phase, un comité technique regroupant l’ensemble des acteurs notamment l’ordre des ingénieurs, l’ordre des architectes, l’ABNORM, les syndicats de BTP du Burkina Faso, l’ensemble des acteurs du ministère des sports, la Ligue des consommateurs du Burkina… a été mis en place en vue de parfaire le document pour sa validation.

Les membres de la commission technique en pleine séance

« C’est un grand pas parce que cela va permettre de résoudre l’ensemble des problèmes que nous avons au Burkina Faso en matière de réalisation d’infrastructures sportives. Si nous n’allons pas dans ce sens, tout ce que nous allons essayer de faire, quelle que soit la bonne volonté des acteurs sera vain », foi de Bakary Sidibé. A l’en croire, ce guide sera désormais la boussole des entrepreneurs et du FNPSL dans le suivi, la réalisation et l’exécution des infrastructures sportives : « C’est une satisfaction de voir aboutir ce processus qui va permettre désormais d’avoir des infrastructures sportives aux normes ».

Letalon.net

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page