spot_img
spot_img

Crise dans le foot burkinabè : nouvel échec du médiateur Jean Yaméogo

Après avoir jeté l’éponge suite à l’échec de la première médiation, le 28 novembre dernier, Jean Yaméogo était une nouvelle fois dans son costume de médiateur pour tenter de concilier les protagonistes de la crise qui secoue le football burkinabè depuis plusieurs semaines. Mais une fois de plus, il a été confronté, ce 20 décembre 2023, à l’intransigeance des « frondeurs » qui brandissent encore et toujours la démission de Lazare Banssé comme seule alternative.

« On peut dire qu’on a échoué ». C’était le triste constat auquel était parvenu, Jean Yaméogo, à l’issue de l’échec de sa médiation, le 28 novembre dernier. Mais même s’il avait affirmé qu’il n’essaierait plus de « mettre sa bouche dans cette affaire », le président du Comité national olympique et des sports burkinabè (CNOSB) a tenté, une nouvelle fois, de réconcilier les acteurs du football burkinabè, ce 20 décembre 2023.

Le groupe des « frondeurs » en pleine concertation

Ce troisième round, pourtant très attendu, n’a guère connu de succès. En effet, la rencontre n’aura malheureusement duré qu’une dizaine de minutes. Les clubs signataires de la lettre exigeant la démission de Lazare Banssé sont restés campés sur leur position : la démission pure et simple de l’actuel président de la Fédération burkinabè de football.

Malheureusement, cette issue était prévisible au regard des positions affichées par les « frondeurs » lors de leurs précédentes sorties médiatiques sur le sujet. En effet, dès le début de l’appel, ceux-ci ont demandé à se retirer afin de se concerter comme lors de la rencontre du 28 novembre 2023. Aussi après quelques minutes d’échanges, le groupe a rejoint la salle. Le président du CNOSB en compagnie d’anciens présidents de la FBF firent ensuite leur entrée. La presse est priée de se retirer pour laisser place à un huit clos.

Le médiateur Jean Yaméogo a dénoncé l’attitude des « frondeurs »

A peine dix minutes d’échanges, c’était déjà la fin de la rencontre. Le médiateur dit être surpris de la position des « frondeurs » étant donné que le temps leur avait été donné d’aller consulter leurs bases. « Je suis donc surpris qu’ils viennent évoquer deux conditions à savoir, la question financière notamment les 84 millions qui étaient destinés au championnat de petites catégories ainsi que les 54 millions de FCFA qui restent. La deuxième condition qu’ils ont posée pour mettre fin à la crise, c’est la démission de Lazare Banssé », s’est offusqué Jean Yaméogo.

Jean Yaméogo a dénoncé une mauvaise volonté : « On ne peut pas bloquer le sport, notamment le football de cette façon. Il faut aller au-delà de nos propres jugements pour permettre au sport de décoller. En tant que fédérateur, il est de notre devoir d’œuvrer à ce que les gens s’entendent. Mais si on ne fait pas de concession, si on dit que c’est ça ou rien, que voulez-vous qu’on fasse ? Pourquoi ne pas laisser le mandat, qui ne reste que quelques mois, arriver à son terme ? ».

Après l’échec de cette énième médiation, la crise demeure dans le football burkinabè

Pour Gabriel Yaméogo, vice-président de la ligue régionale de football des Hauts Bassins, cette troisième tentative a accouché d’une souris car le format utilisé pour la médiation n’est pas adapté. « Il faut mener la médiation séparément, ensuite faire une synthèse ainsi qu’un protocole d’accord avant de convoquer les différents acteurs pour appliquer ce protocole d’accord », a-t-il regretté. Le point d’achoppement, à leur niveau, reste la satisfaction des revendications dont notamment la démission du président de la FBF. Quant au fait que cette crise pourrait affecter le moral de l’équipe nationale à l’orée de la CAN, il estime que cela n’a rien à voir.

Le statut quo demeure donc en attendant en éventuelle nouvelle médiation.

Par Philippe BATIONO pour Letalon.net

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img