spot_img
spot_img

Championnat national Karaté-do 2023 : les frères Sanou tiennent toujours le flambeau

L’édition 2023 du championnat national de karaté-do a livré son verdict, dimanche 30 juillet 2023 à la salle des arts martiaux de l’Institut des sciences du sport et du développement humain (ISSDH). Cette compétition a permis d’évaluer le travail technique et tactique pendant toute la saison et jauger le niveau d’évolution des athlètes à quelques jours du championnat d’Afrique de karaté-do.

Ce sont au total 280 compétiteurs qui ont rivalisé depuis le vendredi 28 juillet 2023 pour espérer monter sur la plus haute marche du podium. Venus de 5 ligues et 4 districts autonomes, les athlètes ont se sont mesurés dans les grandes catégories (cadets-juniors-seniors). Les finales se sont déroulées sur 9 tableaux. Comme il fallait s’y attendre, les frères Sanou sont une fois de plus montés sur le podium à l’issue de ce championnat.

Les frères Sanou en démonstration de kata

En remportant le premier prix en kata (démonstration) équipe des plus de 18 ans avec le Benkadi Club (Ouaga), il conserve leur titre acquis l’année dernière. Dans la catégorie kata individuel chez les 18 ans et plus, Sanou Allan est resté leader en remportant la médaille d’or. Chez les filles, Djamila Zamtako de Taryam club (Kaya) s’offre une médaille d’or en kata.

En combat chez les filles, Liliane Ilboudo de l’école shotokan de la paix se pare également de l’or. En combat chez les garçons, Ganyou Daboné de Kyoken club a lui aussi décroché une médaille d’or. Si le Benkadi Club (Ouaga) est le meilleur club en kata chez les garçons, le leader chez les filles est le météba club de Tenkodogo. D’autres athlètes également ont émergé de cette compétition. Ce qui donne un motif de satisfaction à la Fédération burkinabè de karaté-do. « Il y a une évolution du niveau des athlètes. Le niveau est très bon. Nous avons constaté que les enfants se sont donnés à fond », a déclaré Soumaïla Ouédraogo, vice-président de la fédération burkinabè de karaté-do.

Les lauréats par équipes chez les filles

Le Directeur technique national, Corneille Maré, a noté « beaucoup de progrès » au niveau des katas comparativement aux années antérieures. « Les cadets et juniors ont commencé à travailler beaucoup surtout dans les katas supérieurs. Ils ont un très bon niveau », a-t-il noté. Même si le Benkadi club est leader, le club renaissance a créé la sensation à cette compétiton en recoltant plusieurs médailles.

« Ce club nous a permis d’avoir une équipe très compétitive, une équipe qui a su rivaliser avec l’équipe titulaire le benkadi club. C’est une très grande satisfaction pour nous car la relève est assurée et on sait qu’à tout moment on peut avoir une équipe B qui est opérationnelle », s’est réjoui Corneille Maré.

Si dans les katas il y a un motif de satisfaction, au niveau des kumites (combats) par contre, il y a un bémol. « Nous avons eu un peu de regret par rapport aux seniors qui étaient beaucoup crispés à cause de certains enjeux notamment le championnat d’Afrique et le championnat régional. Les séniors ont peur de perdre le match au risque de perdre leurs places dans la sélection, ce qui fait qu’ils étaient beaucoup crispés dans le travail. Ils n’ont pas été à la hauteur telle que nous le souhaitions », a déploré le directeur technique national.

Les frères Sanou ont encore une fois dominé le kata par équipe

Tout compte fait, c’est une compétition qui a permis d’évaluer le travail technique et tactique pendant toute la saison et jauger le niveau d’évolution des athlètes à quelques jours du championnat d’Afrique de karaté-do. « Nous avons été émerveillés par la qualité de la compétition, ce qui prouve le niveau très élevé de nos athlètes. Cela est une fierté pour le département en charge des sports », a fait savoir Siaka Koné, représentant du ministère en charge des sports.

Le prochain défi de la Fédération burkinabè de karaté-do c’est la participation aux championnats d’Afrique qui vont se tenir du 14 au 20 août 2023 à Casablanca au Maroc et le championnat régional qui va se tenir à Accra au Ghana du 13 au 17 septembre 2023. Pour cela, elle se prépare malgré la modestie de ses moyens pour une fois de plus hisser haut le drapeau du Burkina au sommet de cet art martial.

Par Daouda KINDA pour Letalon.net

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img