spot_img
spot_img

CAN 2023 /Algérie #Burkina 2-2 : les Etalons se font harakiri

Les Etalons du Burkina ont été tenus en échec 2 à 2 par les Fennecs d’Algérie, ce samedi 20 janvier 2024, au stade de la Paix de Bouaké 1-0, à la pause contre les Fennecs d’Algérie grâce à un but de la tête de Mohamed Konaté, en fin première période.

Comme il fallait s’y attendre, les Etalons ont été dominés et longtemps bousculés dans cette rencontre contre le favori du groupe D. Les fennecs se sont procurés de nombreuses occasions à l’image de Baghdad Bounedjah (26e), Youcef Belaïli (44e) ou encore Sofiane Féghouli (44e).

Mais c’est bien le Burkina Faso qui ouvrait la marque dans le temps additionnel. Lancé dans la profondeur, Abdoul Fessal fixait la défense algérienne avant d’adresser un centre millimétré sur la tête de Mohamed Konaté. L’attaquant d’Akhmat Grozny catapultait le ballon dans les buts d’Anthony Mandrea (1-0, 45e +3). Si le but était d’abord refusé pour une position illicite, l’arbitre sud-africain Abongile Tom sifflait l’accordait finalement après consultation de la VAR.

Mohamed Konaté a inscrit son premier but en phase finale de CAN

Les poulains de Hubert Vélud démarraient la seconde période sur des chapeaux de roue. Longtemps attentistes durant la première partie, les Etalons étaient beaucoup plus incisifs avec deux occasions coup sur coup par Mohamed Konaté. Mais la frappe de ce dernier était captée sans difficulté par le portier algérien. Trois minutes plus tard, Blati Touré s’essayait à son tour sans succès (49e).

Les Etalons se font punir

A force de vendanger les occasions, les Etalons mettaient leurs adversaires en confiance. Nabil Bentaleb puis Youcef Belaïli inquiétaient Hervé Koffi (51e). Dans la foulée, Bagdad Bounedjah, égalisait pour les Fennecs suite à un cafouillage dans la surface (1-1, 51e). S’ensuivait un temps fort algérien avec plusieurs opportunités dangereuses. Mais ni Ramy Bensebaïni encore moins Bagdad Bounedjah ne parvenaient à tromper Hervé Koffi.

La 64e minute de jeu, Hubert Velud lançait son capitaine Bertrand Traoré dans le match à la place du buteur, Mohamed Konaté. Deux minutes plus tard, Issa Kaboré, encore lui, obtenait un penalty après intervention de la VAR sur une faute de Rayan Aït-Nouri. Une sentence que se chargeait de transformer Bertrand Traoré pour redonner l’avantage aux siens (2-1, 71e).

En difficulté et au bord de l’élimination, Djamel Belmadi décidait de lancer Farès Chaïbi et Adam Ounas à la place Youcef Belaïli et Riyad Mahrez, transparent depuis le début. En réponse, Hubert Velud remplaçait Adamo Nagalo (blesse) par Nasser Djiga et en profitait pour injecter du sang neuf avec les entrées de Cédric Badolo et Dramane Salou à la place de Fessal Tapsoba et Gustavo Sangaré.

Malgré tout, les Etalons continuaient de souffrir. Nasser Djiga avait du mal à rentrer dans son match. Le défenseur de l’Etoile rouge de Belgrade provoquait un coup franc excentré (90e +2) puis un corner (90e +4). Malheureusement, Bounedjah surgissait sur ce dernier coup de pied arrêté pour catapulter la balle dans les buts de Hervé Koffi (2-2, 95e).

Une égalisation dans les ultimes secondes du match qui prive le Burkina d’une victoire et surtout de la qualification pour le prochain tour. Il faudra assurer le ticket le 23 janvier prochain contre l’Angola.

Par Philippe BATIONO depuis Bouaké pour Letalon.net

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img