spot_img
spot_img

Abandon lors de la course en ligne : Paul Daumont s’explique !

Alors qu’il faisait partie d’un groupe d’échappé qui a longtemps animé la course en ligne des JO de Tokyo ce samedi, Paul Daumont a dû abandonner à moins de 100 kilomètres de l’arrivée. Que s’est-il passé ? Etait-il à bout de souffle ou a-t-il eu un malaise ? Le grand espoir du cyclisme burkinabè  s’est expliqué.

Premier Burkinabè à entrer en compétition ce samedi dans ces Jeux olympiques, Paul Daumont n’a pu aller jusqu’au bout de la course en ligne disputée ce samedi 24 juillet. En effet, contraint d’abandonner à 96 km de l’arrivée, le coureur s’est expliqué sur sa page Facebook.

 « C’était un circuit en ligne sur 236 km avec près de 5000 m de dénivelé, autant dire une course longue et usante. L’objectif pour moi était donc d’essayer de devancer le groupe des favoris pour avoir une marge au cas où le peloton accélère afin que je puisse rester à l’avant le plus longtemps possible. Heureusement, j’arrive à me battre pour intégrer l’échappée du jour qui prendra jusqu’à 20 minutes d’avance sur le peloton. Mais au terme d’une ascension aux environs du 100e km, mon dérailleur me lâche et me prive de tout changement de vitesse, un handicap de plus à la chaleur, la vitesse et la montagne. J’essaie de me débrouiller en attendant que le dépannage soit effectué puisqu’on est sur des routes de montagne et que l’accès au véhicule n’est pas évident la route étant étroite et qu’il faut préserver la sécurité des coureurs. Le dépannage neutre n’a également pas pu me fournir un vélo secours à temps  Malheureusement, je perds définitivement le contact avec le groupe d’échappée de devant et s’en suit alors 30 km que je dois réaliser sur les plus petites vitesses pour essayer de résister au retour du peloton. Malheureusement quand le peloton me rattrape, la vitesse est trop élevée pour que je puisse suivre avec les vitesses disponibles sur mon vélo. Après m’être fais rattraper par le peloton, j’arrive à obtenir un vélo de rechange parce qu’il me tient à cœur de rallier l’arrivée même si je me suis fait rattraper par le peloton. Mais les règles ont été strictes sur cette course : tout coureur à environ 3 minutes à l’arrière du peloton est déclaré forfait. C’est ainsi que j’ai dû monter dans la voiture balai pour me ramener en lieu sûr. »

Letalon.net

Autres Articles

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici
Captcha verification failed!
Le score de l'utilisateur captcha a échoué. Contactez nous s'il vous plait!

Partager L'Article

spot_img

Derniers articles

spot_img

Vous ne pouvez pas copier le contenu de cette page